YANG SHEN FA 2019-2020 - UNITÉ GLOBALE

Année 2019-2020 

UNITÉ GLOBALE ZHONG REN

 

Un enseignement transcendant

vers l'Homme véritable ZHONG REN (tchong jen) 

 

 

PRÉLIMINAIRES

Il faut aller au bout de ses rêves ! Cette troisième année est d’abord, pour moi, la joie vivante d’être ensemble, bien engagés sur le vrai chemin. « Guérir enfin » – dans son corps, dans son esprit, dans son âme – est toujours notre objectif central. Celui où l’homme s’épanouit dans la voie préétablie vers l’être essentiel. La force, déjà acquise par la pratique et l’application de l’enseignement judicieux, est une preuve tangible de la réalité positive de notre choix.

Il y a aussi la réussite des expériences mettant en évidence nos capacités qui dépassent en puissance l’ordinaire des humains. Ainsi nous pouvons entrevoir un nouvel avenir pour nous-mêmes, tout en étant réellement dans la réalité. Nous croyons ainsi dans la possibilité de traverser la rivière du changement et de démystifier l’inconnu.

Pour vivre le changement-clé de l’homme véritable, il n’est pas nécessaire d’être un moine ou un érudit. Il suffit de mettre en pratique les compétences mentionnées à travers l’enseignement. Naïf peut-être, mais heureux sûrement, j’affirme que ce programme de vie produit des résultats qui, à première vue, peuvent sembler impossibles.

Il faut aussi le rappeler et le savoir : les vrais chercheurs prennent conscience que l’esprit est à l’évidence capable d’activer subconsciemment le corps, d’une façon bien plus puissante qu’on ne peut l’imaginer. Il s’agit là d’un pilier de guérison subtil et merveilleux.

Ajoutons à cela le pouvoir de l’essence même d’une vie animée par la transparence, à travers l’amour et la simplicité. Le troisième pilier est celui que le Divin octroie dans le sens de la perpétuation de la vie elle-même.

Notre objectif est la vie, et non la survie. Peu importent les égarements du monde, on accomplit dans la joie nos souhaits profonds. L’Univers est notre protecteur et notre guide, il œuvre avec nous. La force de notre pensée a cessé d’évoluer dans un passé étriqué, on vit à travers l’enseignement transcendant vers l’homme véritable, transformé et libéré par la prise de conscience de son être originel retrouvé.

L’enseignement est aussi centré sur la réussite totale, celle qui ne peut s’établir sans le HARA. Car toute manifestation de la vie, que ce soit à travers le combat, l’art ou l’amour, ne peut être une réussite sans la présence du HARA. Le véritable sens du HARA n’est toutefois pas de donner à l’homme une maîtrise sur le monde, il doit lui permettre de vivre la présence de son être surnaturel et de le manifester à travers son existence.

Le HARA, élément essentiel de vie, sa mise en pratique nous concerne tous, et cela aujourd’hui plus que jamais. Il est au-dessus des souches, des religions, des cultures. Il s’agit d’une notion humaine dont la portée est universelle. En effet, c’est notre noyau rayonnant, notre centre vital. Si nous sommes éloignés de ce concept, nous admettons la souffrance dans notre vie.

Nous avons osé réaliser le grand saut, cette troisième année, dans une progression logique. La confiance reste entière en l’action silencieuse de l’Être divin qui agit puissamment pour permettre à l’homme de s’épanouir dans le chemin préétabli vers l’être essentiel. Il faut aussi toujours mettre en évidence le fait de devoir appliquer un réel art de vivre, agir par l’exercice et l’infiltration d’un jeu subtil de rectitude, au niveau des divers instants du quotidien.

Nos désirs doivent s’enraciner davantage à travers notre transparence, et non vers de faux besoins. Il faut souvent le rappeler : le désir d’une guérison facile, d’une libération toute faite, ou bien encore les besoins de sensations subtiles, voire occultes, sont des besoins inférieurs. En effet, toutes les démarches dépourvues des efforts ou des exercices nécessaires à leur accomplissement sont non conformes à l’ordre de l’Univers et ne peuvent apporter aucune progression sur le chemin intérieur. Il est indispensable de continuer à nous imposer un engagement dans la simple permanence, c’est-à-dire l’éveil. Il faut nourrir le plaisir de garder et d’apprécier l’action régénératrice doublée du laisser-agir. Comme le soleil se lève chaque matin, exercices et rituel de vie s’imposent toujours. Le travail dans la durée est une réalité de toute façon indispensable.

CE QUI RESTE INCHANGÉ

Dans la continuité, il y a l’importance d’être à nouveau ensemble, toujours prêts et plus forts ! Cette troisième année continue à évoluer à travers des données plus pratiques sur les trois plans.

La matinée sera consacrée aux rituels habituels :

→ La posture juste debout spontanée.

Le HARA est maintenu vers le bas, le ventre n’est ni rentré ni débordé, il s’épanouit librement, tout en étant imprégné de QI. On a ainsi, comme le disaient nos anciens, « du cœur au ventre ». C’est une attitude droite, stable et digne, montrant l’éveil à la vivacité du HARA. On peut ainsi, à travers le chemin de son centre, témoigner d’une personnalité libre et au sein de laquelle il n’y a pas d’opposition « corps et âme ». La posture juste nous permet d’acquérir une force précieuse qui s’investit au quotidien.

→ La réflexion méditative.

→ L'éveil aux phénomènes qui nous entourent.

→ Le Qi GONG libre et spontané (pratique des différentes facettes).

→ L’intermède pratique (SAREI dans le silence, induction de la force cosmique au niveau du HARA, massages échangés, MANTRA, le son Souuu, respiration du Samouraï, ZAZEN car les textes disent : « La pratique ZAZEN conduit à transcender le compréhensible en acceptant l’incompréhensible. », KIN-HIN, pause).

→ Le QI GONG traditionnel « pratique ».

LES NOUVEAUTÉS

Après le temps libre pour le repas, l’après-midi sera consacrée aux activités suivantes.

→ Les apports nouveaux.

→ Les intermèdes pratiques (La pratique du ZAZEN s'impose progressivement pour aboutir finalement à quatre fois vingt minutes).

→ Les divers enseignements.

→ Les différents méthodes thérapeutiques liées à l'imposition dynamique de la main.

→ Les mises au point personnalisées relatives à chaque participant.

→ Les guidances générales.

APPORTS NOUVEAUX ET PROCHAINES EXPÉRIENCES

→ Nouvelle expérience du « bras impliable » par la simple application du point bas : expérience du bras impliable mixée à un renforcement de stabilité.

→ Expériences mettant en évidence la puissance acquise par le maintien du point bas à travers divers facteurs pouvant nous déstabiliser.

→ Expériences mettant en évidence le pouvoir acquis par le maintien du point bas à travers diverses postures ou divers mouvements du corps au quotidien.

→ Comprendre et acquérir le pouvoir de garder le point bas sans risquer de le perdre.

→ Comment acquérir le pouvoir terrifiant où la position naturelle n’est pas seulement la plus correcte, mais aussi la plus forte.

→ Comment être capable de réaliser un afflux de sang en modifiant le pouls. Il s’agit à partir de cela d’équilibrer et de rejeter toutes alarmes et toutes commotions. Cet apprentissage permet d’atteindre le stade où l’on peut se servir librement de son esprit.

→ Données relatives aux diagnostics et traitements liés à la pratique de la médecine énergétique que j’enseigne depuis plus de cinquante ans.

DÉCOUVRIR ET APPRENDRE LE KIATSU

Attention : si le KIATSU (prononcer kiatsou) peut présenter quelques ressemblances avec le SHIATSU (massage par pression des doigts), il n’en est pas moins fondamentalement différent. Le procédé du KIATSU consiste à envoyer le QI dans la zone du corps perturbée. La micro-circulation du QI est ainsi activée et la force vitale sublimée. Certains blocages pervers et profonds peuvent ternir une vie entière. Dans certains cas, la personne atteinte peut perdre l’espoir d’être soulagée un jour. Le KIATSU permet d’activer la force vitale dans les cas difficiles où la personne ne peut y remédier par elle-même. Nous aborderons cette partie du cours comme à l’accoutumée, selon un aspect purement pratique, dans l’esprit de la médecine d’Extrême-Orient et de façon systématique.

La session prochaine commence le 22 septembre. Dans cette nouvelle aventure, la « Grâce Subtile » se concrétise avec le temps. Les fruits reçus seront mieux perçus dans la réalité du quotidien. Nous voici arrivés à la source du YIN et du YANG, et voici que commence le temps béni. Nous sommes sur le chemin où le guérisseur, c’est vous. Il y a plusieurs moments de vérité dans la vie de chacun. Pour cette nouvelle étape, empoignez votre décision dans l’instant !

Votre confiance est mon meilleur soutien, mes amis. Merci !

Marcel

 

COURS DE L’UNITÉ GLOBALE ZHONG REN 2019 – 2020

ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT

Le programme sera échelonné sur un ensemble de huit dimanches. La formation débute le dimanche 22 septembre 2019 à Namur.

En supplément, une formule de plusieurs journées particulières (20 € de participation) sera proposée.

  1. Le dimanche 22 septembre 2019
  2. Le dimance 20 octobre 2019
  3. Le dimanche 10 novembre 2019
  4. Le dimanche 5 janvier 2020
  5. Le dimanche 16 février 2020
  6. Le dimanche 22 mars 2020
  7. Le dimanche 5 avril 2020
  8. Le dimanche 3 mai 2020

MODALITÉS DE LA COTISATION POUR LES HUIT JOURNÉES DE COURS

Deux modes de paiement (on y ajoute la cotisation de membre : 10 € par année) :

→ Soit un versement unique de 540 € + 10 € = 550 €

→ Soit un versement de 240 € + 10 € = 250 € à l'inscription, suivi de 4 mensualités de 100 €.

Versements sur le compte BE77 3101 2789 9842 de la Fédération Belge de QI GONG A.S.B.L., 16/4 Rempart de la Vierge à 5000 Namur.

N.B. Sous peine de non-réservation, le paiement doit être effectué avant le 30 juin 2019.